Hommage fait à Marguerite Duras, du ravissement de Lol V. Stein par Jacques LACAN, 1965. Lecture Christine Angot (Vidéo)

Hommage fait à Marguerite Duras, du ravissement de Lol V. Stein par  Jacques LACAN, 1965 Lecture Christine Angot

 

Du ravissement, -- ce mot nous fait énigme. Est-il objectif ou subjectif à ce que Lol V. Stein le détermine ?Ravie. On évoque l'âme, et c'est la beauté qui opère. De ce sens à portée de main, on se dépêtrera comme on peut, avec du symbole.Ravisseuse est bien aussi l'image que va nous imposer cette figure de blessée, exilée des choses, qu'on n'ose pas toucher, mais qui vous fait sa proie.Les deux mouvements pourtant se nouent dans un chiffre qui se révèle de ce nom savamment formé, au contour de l'écrire : Lol V. Stein.Lol V. Stein : ailes de papier, V ciseaux, Stein, la pierre, au jeu de la mourre tu te perds.On répond : O, bouche ouverte, que veux-je à faire trois bonds sur l'eau, hors-jeu de l'amour, où plongé-je ?

 

 

 

 

 

Photo: © Yann Revol